Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Utiliser fsck sur une partition ext4, si on utilise lvm2

22 Juin 2010 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

Lors de l'installation Fedora 12 j'avais laissé toutes les options par défaut. Je me suis alors retrouver à utiliser LVM gestion par volumes logiques (en anglais, logical volume management ou LVM), et une partition formatée ext4.

J'ai récemment subit des problèmes qui me font soupçonner un problème de disque. J'ai donc tenter d'utiliser fsck.

Il n'est pas recommandé d'utiliser fsck sur une partition monter (sauf peut-être en lecture seule), j'ai utilisé le liveCDsysresccd. Pour avoir la prise en charge de LVM une version récente est nécessaire.

Une fois le système démarré, il faut avoir accès aux partitions.

Une partie des informations de cette page viennent de ce site:

 

 

 

dmsetup mknodes

 

vgmknodes


Tout d'abord lister les partitions présentes:


root@sysresccd /root % fdisk -l    

Les partitions logiques ne sont pas encore disponibles, c'est les but des quelques lignes suivantes:


Recherche des volumes physique:


root@sysresccd /root % lvm pvscan              

recherche des groupes

root@sysresccd /root %  lvm vgscan

recherche des volumes logiques

root@sysresccd /root %  lvm lvscan

le resulat doir ressembler à:
ACTIVE '/dev/nom_groupe/XXXX' [taille GiB] inherit


Puis rendre accessible les volumes:

root@sysresccd /root %  lvm lvchange -ay /dev/nom_groupe/XXXX

-a pour accessible

y pour yes.

pour les rendre inaccessibles remplacer le "y" par "n"


On refait un fdisk, en comparant avec le fdisk précédent on remarque que les volumes logiques sont disponibles au chemin (dans mon cas) /dev/dm-0

root@sysresccd /root % fdisk -l

fdisk

Disk /dev/dm-0: 739.4 GB, 739405463552 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 89894 cylinders
Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x00000000


Il ne reste plus qu'à lancer la commande fsck


fsck.ext4 -yfv /dev/dm-0


fsck.ext4 (le type de la partition, ext4)

-y répondre oui à toutes les corrections proposées.

-f force la vérification

-v mode verbose



Lire la suite