Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #linux tag

Activer une imprimante en ligne de commande Centos 5.7

8 Avril 2013 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

La commande suivante permet d'activer une imprimante en ligne de commande, c'est l'équivalent de cocher la case enable quand on utilise l'interface graphique:

cupsenable nom_imprimante

 

Il existe la commande cupsdisable

Lire la suite

Effacer un disque dur

8 Avril 2013 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

Démarrage sur le CD systeme rescue:
http://www.sysresccd.org/SystemRescueCd_Homepage
J'ai eu un problème au démarrage, le cd ne semble par reconnaitre le clavier et la souris branchés sur des prises USB.
J'ai eu le même problème avec le cd de centos 5.6.
Après avoir branché clavier et souris sur les prises ps2, le cd a démaré sans problème.
On va ensuite utiliser l'outil shred,

un exemple d'utilisation:
shred -vfz -n 24 fichier_a_supprimer_quasi_definitvement (il parait qu'avait un microscope de forece atomique on peut reconstituer les données)
-v pour verbose permet de voir la progression, effacé tout le disque peut être très long!
-f pour forcer, permet de changer les droits si nécessaire.
-n 100 pour écrire 100 fois des nombres alétoires à la place du fichier. le nombre de passe par défault est de 25
-z pour faire un dernier passage en écrivant des 0 sur tout le disque

Pour peu que votre disque soit un tantinet gros (quelques centaines de giga) ça peut être très long.
Donc au final j'ai lancé gparted ce qui m'a permis de savoir où était branché mon disque à effacer, puis lancé la commande:
shred -vz -n 5 /dev/sda1
j'était root donc je n'avait pas de problème de permission
le disque faisait 200Go du coup n=5 était déjà suffisament long.

Lire la suite

Convertir des images avec find et imagemagick

13 Décembre 2012 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

En combinant l'utilisation de find, gnu parallel et de imagemagick il possible de convertir des photos même très enfuies dans une arborescence compliquée.

 

# search of all the bmp files
find . -name "*bmp" | parallel convert {} {.}.png

 

puis on supprime les fichiers sources

# remove the bmp source files
find . -name "*bmp" | parallel rm -f

Lire la suite

installation de gx_mail_notify-0.4.4_modified, pour mageia 1

19 Décembre 2011 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

Mageia ne distribue pas de paquetage pour gx_mail_notify-0.4.4 un plasmoid de notification de mail.

il va falloir le compiler.

pour cela installer les compilateurs nécessaires:

 

urpmi cmake

 

Il faut aussi installer le paquetage kdebase4-devel

qui va installer plein de dépendances.

 

urpmi kdebase4-devel

 

ensuite suivre les instructions de fichier README:

 

cmake -DCMAKE_INSTALL_PREFIX=`kde4-config --prefix`

 

Pour éviter une erreur de compilation, il est nécessaire de modifier le fichier:

mail_checker.cpp

et  changer la ligne :

 

   actual_action(CLOSE_CONNECTION), certificate_details_dialog(0), time_to_check(0), check_messages(-1), check_error(false)

 

 

par celle ci:


    actual_action(CLOSE_CONNECTION), certificate_details_dialog(0), time_to_check(0), check_messages(-1)

 

(suppression du ", check_error(false)").

 

ces infos sont issues de ces sites:

http://kde-look.org/content/show.php?content=99617

http://pastebin.com/mNAQaNku

 

Maintenant la compilation devrait se passer sans problème.

 

make

make install

 

Il reste a redemarrer plasma, dans une console utilisateur (non root):

 

kbuildsycoca4

kquitapp plasma-desktop
plasma-desktop

 

Ensuite le plasmoid est alors disponible comme les autres dans le menu ajouter un plasmoid.

 

Lire la suite

Installation sage math sur une mageia 1

14 Décembre 2011 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

Mageia ne distribue pas de package pour sage math.

Il faut donc compiler les sources. Attention, la compilation peut être très longue (ils annoncent deux semaine sur un smartphone avec android).

Les instructions du fichier readme sont très détaillées mais attention il donne une première version rapide de la compilation :

 

détarage de l'archive:

tar -xvf sage-*.tar

ce déplacer dans le nouveau dossier ainsi créé:

cd sage-*/

et compilation:

 

make

 

Si on continue la lecture on lit que la compilation peut utiliser plusieurs processeurs:

l'exemple pour 4 processeurs:

export MAKE="make -j4"

puis pour que tout soit parallelisé:

export SAGE_PARALLEL_SPKG_BUILD="yes"

enfin on lance la compilation:

make

une fois la compilation terminée il est possible d'installer des packages supplémentaires:

la liste des packages disponibles et installés s'obtient avec la commande:

 

./sage -optional

 

l'installation avec la commande :

 

./sage -i nom_du_package

La liste des packages et leur intérêt est disponible sur la page:

http://www.sagemath.org/packages/optional/

 

 

SI l'installation à été réalisée dans un répertoire uniquement disponible a root, il faut alors changer le script de lancement "sage":

et remplacer les ..... par le chemin ou sage est installé.

 

SAGE_ROOT="....." devient par exemple: SAGE_ROOT="/usr/local/logiciels/sage-4.7.2/

Lire la suite

Fedora faire marcher sage et nmrglue

4 Octobre 2011 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

Pour certain processing de RMN j'utilise

nnmrglue et sagemath.

nmrglue est une librairie programmé en python.

sagemath est un serveur du langage python, ce qui lui permet d'uitliser un simple navigateur web pour obtenir une interface graphique similaire à mathématica.

Très pratique pour le developpement de script, ainsi que pour le processing de données.

 

Pour faire marcher les deux de concert (avec une distribution fedora):

 

                  1. installer sagemath

                           télécharger l'archive pour fedora

                           décompresser l'archive à l'emplacement désiré.

                           et voila pour tester ce placer dans le dossier nouvellement créé exécuter sage: ./sage

                 2. installer nmrglue

                          télécharger l'archive

                          décompresser l'archive à l'emplacement désiré.

                          se placer dans le dossier nouvellement créé.

                          excuter la comande :  python setup.py install

 

cette commande rend disponible nmrglue pour le python du système; or sage arrive avec ces propres librairies (en tous cas si on télécharge depuis le liens précisé ci-dessus).

Il reste donc à rendre disponible nmrglue pour sage en créant un lien entre le répertoire nmrglue créé par le setup.py et le repertoire des librairies :

 

ln -s /usr/lib/python2.7/site-packages/nmrglue      VOTRE_REPERTOIRE_SAGE/local/lib/python2.6/site-packages

 

Lire la suite

Sage notebook refuse de se lancer

26 Août 2011 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

J'avais lancé sage -notebook a partir d'un terminal screen.

J'ai probablement fait une mauvaise manip en me détachant ce qui à effacé le contenu du fichier users.pickle.

La suppression du fichier permet de relancer sage.

Au démarrage un nouveau mot de passe admin sera demandé.

 

 

voila les messages d'erreur:


----------------------------------------------------------------------
| Sage Version 4.4, Release Date: 2010-04-24                         |
| Type notebook() for the GUI, and license() for information.        |
----------------------------------------------------------------------

Please wait while the Sage Notebook server starts...
...
Traceback (most recent call last):
  File "/usr/share/sage/local/bin/sage-notebook", line 36, in <module>
    notebook(port=8000)
  File "/usr/lib64/python2.6/site-packages/sagenb/notebook/notebook_object.py", line 217, in __call__
    return self.notebook(*args, **kwds)
  File "/usr/lib64/python2.6/site-packages/sagenb/notebook/run_notebook.py", line 174, in notebook_twisted
    nb = notebook.load_notebook(directory)
  File "/usr/lib64/python2.6/site-packages/sagenb/notebook/notebook.py", line 1706, in load_notebook
    nb = Notebook(dir)
  File "/usr/lib64/python2.6/site-packages/sagenb/notebook/notebook.py", line 95, in __init__
    self.__users = S.load_users()
  File "/usr/lib64/python2.6/site-packages/sagenb/storage/filesystem_storage.py", line 213, in load_users
    return self._basic_to_users(self._load('users.pickle'))
  File "/usr/lib64/python2.6/site-packages/sagenb/storage/filesystem_storage.py", line 134, in _load
    return cPickle.load(open(self._abspath(filename)))
EOFError

Lire la suite

connection a un serveur sage par ssh

9 Mars 2011 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

se connecter en ssh avec la commande:

ssh -XL 8888:localhost:8080 unser@serveur

-X pour le display graphique (si utilisation de matplotlib par exemple)

L 8888:localhost:8080 redirige le port 8080 du serveur vers le port de 8888 de la machine locale.

(si j'ai bien compris)

 

puis lancer le serveur sage :

 

sage -notebook

 

dans le navigateur web (de la machine locale) se connecter a l'adresse:

http://localhost:8888/home/admin/0/

 

Lire la suite

Utiliser fsck sur une partition ext4, si on utilise lvm2

22 Juin 2010 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

Lors de l'installation Fedora 12 j'avais laissé toutes les options par défaut. Je me suis alors retrouver à utiliser LVM gestion par volumes logiques (en anglais, logical volume management ou LVM), et une partition formatée ext4.

J'ai récemment subit des problèmes qui me font soupçonner un problème de disque. J'ai donc tenter d'utiliser fsck.

Il n'est pas recommandé d'utiliser fsck sur une partition monter (sauf peut-être en lecture seule), j'ai utilisé le liveCDsysresccd. Pour avoir la prise en charge de LVM une version récente est nécessaire.

Une fois le système démarré, il faut avoir accès aux partitions.

Une partie des informations de cette page viennent de ce site:

 

 

 

dmsetup mknodes

 

vgmknodes


Tout d'abord lister les partitions présentes:


root@sysresccd /root % fdisk -l    

Les partitions logiques ne sont pas encore disponibles, c'est les but des quelques lignes suivantes:


Recherche des volumes physique:


root@sysresccd /root % lvm pvscan              

recherche des groupes

root@sysresccd /root %  lvm vgscan

recherche des volumes logiques

root@sysresccd /root %  lvm lvscan

le resulat doir ressembler à:
ACTIVE '/dev/nom_groupe/XXXX' [taille GiB] inherit


Puis rendre accessible les volumes:

root@sysresccd /root %  lvm lvchange -ay /dev/nom_groupe/XXXX

-a pour accessible

y pour yes.

pour les rendre inaccessibles remplacer le "y" par "n"


On refait un fdisk, en comparant avec le fdisk précédent on remarque que les volumes logiques sont disponibles au chemin (dans mon cas) /dev/dm-0

root@sysresccd /root % fdisk -l

fdisk

Disk /dev/dm-0: 739.4 GB, 739405463552 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 89894 cylinders
Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x00000000


Il ne reste plus qu'à lancer la commande fsck


fsck.ext4 -yfv /dev/dm-0


fsck.ext4 (le type de la partition, ext4)

-y répondre oui à toutes les corrections proposées.

-f force la vérification

-v mode verbose



Lire la suite

Installer une vieille version d'acrobat reader.

28 Avril 2010 , Rédigé par Roger Bunivot Publié dans #linux

Certain pc ne gagne pas à être mis à jour.

Mais il peut être utile d'avoir une version pas trop obsolète de acrobat reader.

La version 7 permet déjà de faire une recherche sur plusieurs pdf compris dans un même répertoire par exemple.

Voici donc le site du serveur ftp public de adobe:

Le lien n'est pas "clic_able", c'est la faute d'overblog  ;-)

ftp://ftp.adobe.com/pub/adobe/reader/unix/

la version 7 s'installe sur une redhat 2.6.9.34.ELsmp

même sur une x86_64.

Lire la suite
1 2 > >>